Accueil

Introduction à la naturopathie

QU’EST-CE QUE LA NATUROPATHIE ?

C’est une médecine naturelle reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)qui prend en compte la personne dans sa globalité et vise à préserver et à optimiser la santé globale de l’individu grâce à la force vitale et le renforcement des défenses naturelles de chacun.

Éducateur de santé, le naturopathe analyse les forces et les faiblesses individuelles sur les plans physique, vital, émotionnel en vue d’établir un bilan de vitalité personnalisé (conseils d’hygiène de vie, réglage alimentaire, activité physique, techniques de gestion du stress…).

LES 5 PRINCIPES DE LA NATUROPATHIE

  • Ne pas nuire
  • La nature est guérisseuse
  • La naturopathie enseigne
  • Identifier et traiter la cause
  • Détoxifier et purifier l’organisme

À QUI S’ADRESSE LA NATUROPATHIE ?

A tous ceux qui souhaitent :

  • Rester en bonne santé ou retrouver la santé, peu importe leur âge et leur condition physique.
  • Améliorer leur vitalité et retrouver un équilibre énergétique.
  • Trouver des solutions naturelles à leurs désordres chroniques (poids, déséquilibre alimentaire, insomnie, stress, fatigue…).

COMMENT FONCTIONNE LE CORPS

Nous sommes ce que nous mangeons

Je compare toujours le corps au moteur d’une voiture, Si vous mettez un mauvais carburant dans votre voiture le moteur s’encrasse et petit a petit s’arrête. Avec une mauvaise alimentation c’est pareil, certains aliments encrassent notre terrain qui devient toxiques.

La toxémie (présence de substances incompatibles avec la santé, dans le sang, la lymphe, les fluides du corps (les liquides organiques), les organes, les tissus et les cellules. … est liée à notre hygiène de vie. Il y a une toxémie endogène crée par le Fonctionnement normal du corps (renouvellement cellulaire, respiration, fonctions d’élimination, etc.…) que celui ci peut gérer. Mais il y a une toxémie exogène issue de la pollution de l’eau, de l’air, des aliments et de la chimie que le corps ne peut pas gérer. Le corps finit par être débordé et les rouages commencent à se gripper.

L’HYGIENE ALIMENTAIRE

Doit être la meilleure possible de façon à permettre au corps de ne pas emmagasiner trop de toxines qui finiront par le bloquer d’un point de vue fonctionnel en premier, et qui pourrait dégénérer avec des pathologies gênantes (arthrose, stress, sommeil..) virant à la chronicité et débouchant sur des maladies dégénératives (Alzheimer, cancer etc…)
  COMMENT L’EVITER

En mettant en place des schémas de drainage, de détoxination puis de revitalisation du corps  avant d’être atteint par un problème physique ou psychique, donc pour faire de la prévention.
En adoptant une bonne hygiène de vie a travers une alimentation, une activité physique et différentes méthodes spécifiques à chaque cas

LA MICRO NUTRITION

Consiste à satisfaire les besoins en micronutriments de l’individu, à travers une alimentation diversifiée, associée si nécessaire à une complémentation personnalisée. Les micronutriments indispensables sont, en autres, les vitamines, les minéraux et les acides gras essentiels,  important en cas de troubles fonctionnels qui gênent l’individu dans sa vie de tous les jours. L’intérêt de cette démarche est de sensibiliser en amont les personnes à leur alimentation (en qualité et en quantité), puisque les perturbations fonctionnelles (obésité, prise

de poids ou au contraire amaigrissements importants) sont souvent liées à une inadaptation des apports alimentaires beaucoup plus fréquentes que les maladies. Celles-ci n’apparaissent souvent que tardivement.

Pour certains, il y a une prédisposition génétique. Pour beaucoup d’autres, il subsiste les trois maux de notre société moderne que sont la suralimentation, la sédentarité et le stress. Il est donc nécessaire d’intervenir dans la remise en mouvement, en fonction, bien entendu de l’âge et des possibilités, apprendre à respirer et à s’oxygéner de façon correcte et surtout aider à une meilleure gestion du stress. Ce dernier ayant des effets toxiques pour la santé) sur l’ensemble des tissus.

Il est donc important de s’intéresser à l’alimentation de la personne (équilibre de l’assiette, erreurs flagrantes dans les associations alimentaires, les manques, les troubles du comportement…). Evaluer aussi la densité micro nutritionnelle de  l’assiette (présence ou absence des éléments fondamentaux que sont les vitamines, oligo-éléments, acides gras essentiels et autres minéraux).